Barriquand
Versão portuguêsEnglish versionVersión españolaDeutsch Version
Le spécialiste de l'échangeur thermique

Récupération de l'énergie fatale : le choix de l'échangeur thermique

En cette période de forts enjeux énergétiques, en particulier dans le domaine industriel, l’un d’eux réside dans la récupération et la valorisation de l’énergie fatale.L’offre de produits Barriquand est une réponse à cette problématique. Explications.

La chaleur fatale, qu'est-ce que c'est ?

En termes simples, dans les procédés industriels, il y a dégagement de chaleur. Si cette chaleur n’est pas récupérée, on parle alors de chaleur fatale.
De façon plus détaillée, lors du fonctionnement d’un procédé de production ou de transformation, l’énergie thermique produite grâce à l’énergie apportée n’est pas utilisée en totalité. En effet, une partie de la chaleur dérivée d’un site de production, n’en constituant pas l’objet premier est inévitablement rejetée et pas forcément récupérée. C’est en raison de ce caractère inéluctable qu’on parle de « chaleur fatale », couramment appelée aussi « chaleur perdue ».
Par exemple, lors du fonctionnement d’un four, seulement 20 à 40 % de l’énergie du combustible utilisé constitue de la chaleur utile, soit 60 à 80 % de chaleur fatale potentiellement récupérable (source Ademe).

Les sources de chaleur fatale sont diverses
et proviennent des centrales nucléaires, sites de production industrielle, raffineries, bâtiments tertiaires émetteurs de chaleur comme les hôpitaux, les usines de traitement des déchets, etc. (source Cerema)

La chaleur fatale est rejetée sous différentes formes
: gazeuses, liquides, etc. Elle peut ainsi se retrouver dans des eaux usées, des eaux de refroidissement (rejets liquides), des airs de conditionnement, vapeurs, buées, gaz de combustion issus de four industriel, incinérateur… (rejets gazeux).

Comment récupérer cette énergie fatale ?

L’échangeur thermique est une solution majeure pour récupérer la chaleur grâce au transfert de celle-ci d’un milieu à un autre. Il permet en effet de collecter l’énergie avant que celle-ci ne soit rejetée (dans l’eau, dans l’air, etc.) et permet d’allier récupération d’énergie et respect réglementaire.L’utilisation d’un échangeur thermique contribue donc à la réutilisation de l’énergie plutôt qu’à sa perte.

Les réseaux de chaleur sont également un très bon moyen de valoriser cette énergie fatale et récupérer la chaleur. Par l'intermédiaire d'un échangeur thermique toujours, la chaleur peut en effet être transférée à d'autres fluides, procédés ou stockages avec un changement possible du support énergétique et à des niveaux de température distincts :- Echangeur liquide / liquide (plaques) ;- Echangeur gaz / gaz (plaques, tubes) ;- Echangeur gaz / liquide.Cela permettra par exemple le chauffage d'autres flux sur site, le chauffage de locaux industriels.Le réseau de chaleur de récupération prend sa source au niveau du site où est produite la chaleur fatale, par exemple, l’unité de valorisation énergétique.

A savoir

L’échangeur thermique permet de transférer de l’énergie thermique d’un fluide vers un autre fluide, à des niveaux de température distincts. On distingue les rejets basse température, de 30 à 100°C (industrie agro-alimentaire, papier, chimie), moyenne température (100 à 200°C) et haute température, 200 à plus de 500°C (métallurgie, verre, etc.). 
Barriquand propose des technologies dédiées adaptées à ces différentes contraintes :

Cas concret de valorisation d'énergie fatale : un réchauffeur pour de la récupération d'énergie dans une unité de valorisation des déchets (UVE)

Un ensemblier industriel français a fait appel à Barriquand pour dimensionner 2 échangeurs thermiques pour une station de cogénération dans une usine d’incinération d’ordures ménagères (UIOM).
Lire l’étude de cas Barriquand > Etude de cas UIOM

La récupération de chaleur fatale s'inscrit donc dans une démarche d'efficacité énergétique.

Barriquand Technologies Thermiques peut accompagner les industriels dans cette transition et dans leur réduction de consommation d’énergie.Non seulement la récupération et la réutilisation de cette énergie fatale constituent un avantage en termes de coût, les consommations d’énergie diminuant fortement, mais cette récupération d’énergie permet aussi de limiter les émissions de CO2 et de gaz à effet de serre, allant dans le sens de la transition énergétique et de dynamique environnementale.
Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?   Contactez-nous

Contact